Epoustouflant Jamie Cullum !!

Dimanche 14 novembre 2010. Parlons tout d’abord de la première partie, car elle le mérite : Madjo, une magnifique voix chaude et puissante, qui arrive seule, légèrement impressionnée par la grande salle, qui va nous présenter quelques-unes de ses chansons dans cette belle soirée, en nous laissant simplement une envie d'en savoir un peu plus, car non seulement la voix est belle mais elle s’accompagne d’une guitare très originale dans ses compositions et ses rythmes … une introduction plus qu’intéressante à cette soirée : à suivre !


2010 11 14-Jamie Cullum-Arena Genève05

Après une courte pause, arrivent Jamie Cullum & ses musiciens (une batterie, une trompette/guitare, un saxo/claviers et une basse).


Quelle voix, quel pianiste, quelle énergie et quelle impertinence !!!

 

Pendant deux belles heures, visitant les classiques jazz (Cole Porter, Gershwin, Monk) comme les succès plus récents (Rihanna, Radiohead, Jeff Buckley), il prend le risque de passer en revue la musique passée et actuelle, sans en faire un fourre-tout à la mode, mais au contraire en se l’appropriant et en y  mettant tout son talent pour en faire de petites perles, voire de nouvelles découvertes. Une vraie bouffée d’air frais sur les vieux standards qui s’offrent ainsi une nouvelle jeunesse.

 

Quand il mélange Gene Kelly (Singin' in the Rain) et Rihanna (Umbrella ela, ela …), seul au piano, on mesur2010_11_14-Jamie-Cullum-Arena_Geneve06.jpge la souplesse et les capacités musicales de sa voix qui module le tout avec douceur. Il se permet même avec ses musiciens de faire une petite reprise quasi a cappella (avec l’aide d’un  seul micro) où chacun s’abandonne à des solos acoustiques bien sentis, il grimpe sur le piano, saute dans tous les sens et parle au public de ses diverses expériences scéniques.

Deux cameramen capte le concert en direct et l’écran du fond nous permet de voir que Jamie est souvent yeux fermés presque en extase …  

 

Il fera chanter le public à 3 voix et on le voit se « baigner » littéralement avec plaisir dans cette onde musicale. Passant par des moments très jazzy, avec de belles envolées au piano, d’autres plus calmes pour redémarrer sur des morceaux très rock, la diversité très étendue de son répertoire fait mouche et le public en redemande.

 

Une standing-ovation couronnera cette soirée mémorable à plus d’un titre, et s’il confirme son talent avec des concerts d’une telle intensité, le jeune prodige a encore des années de succès devant lui !

 

(photo: www.volubilis.net)

Yvo© 2014 -  Hébergé par Overblog