Sophie Hunger aux Docks de Lausanne

Après une première partie, "Merz", assez moyenne malgré un bon batteur, arrivent Sophie Hunger et ses musiciens.

2012 12 08-Sophie Hunger-Docks Lausanne022

Première surprise, le compagnon de toujours Michael Flury n'est pas de la partie, et ça va nous manquer un peu … mais l'avantage est que certains morceaux ont dû être retravaillés, ce qui est toujours intéressant sur scène.
Elle sera malgré tout entourée, comme toujours, de musiciens de grande qualité : Alberto Malo (batterie) et Simon Gerber (basse, guitare, clarinette, voix) pour les anciens, Sara Oswald (contrebasse, voix) - qu'on a déjà vu entre autres avec Pascal Auberson, Lole ou les Young Gods - et Alexis Anerilles (claviers, trompette, bugle) qui auront la lourde tâche de suppléer à l'absence citée plus haut.

Comme toujours l'émotion sera au rendez-vous, et son dernier excellent album sera joué presque en entier dans décor minimaliste fait de banderoles de lampes qui illuminent avec douceur le fond de la scène. A chacune de ses interventions elle nous fera rire, avec ses délires sur les réflexions métaphysiques de la statue de la liberté, ou ses apartés sur les compagnes des musiciens, avec son franc parler et, l'air de rien, son d'humour bien personnel.

Côté musique, elle part toujours dans toutes les directions, mais avec un brio sans failles. Ses compositions sont toujours étonnamment originales avec des breaks surprenants, des chœurs, une chanson a cappella avec Simon, Sara et Alexis, puis un rock enlevé ou une mélodie jazzy. Elle a toujours ce regard qui se perd dans les limbes, qui s'envole et qui nous transmet l'émotion de sa musique. Formidable Sophie Hunger qui à la fois nous rassasie et nous affame, avec une rare générosité de musicienne complète.

C'est après un troisième rappel tonitruant qui va nous assourdir pour le reste de la soirée, que le groupe va nous quitter … jusqu'à la prochaine fois !

2012 12 08-Sophie Hunger-Docks Lausanne025

Yvo© 2014 -  Hébergé par Overblog