Peter Gabriel au studio 104 de Radio France

La chance d'avoir gagné 2 entrées pour ce concert exceptionnel à Radio France et l'impression de pouvoir assister un réel événement voilà qui justifiait un déplacement sur Paris pour le week-end ...

Et nous ne serons pas déçu de nous être déplacés, car après une petite heure d'attente, le précieux sésame nous est donné afin d'entrer dans le studio 104, belle salle au charme légèrement suranné, mais  dotée d'une excellente acoustique, ce qui n'a pas toujours été le cas lors des concerts donnés en suisse par Peter loin s'en faut (pour mémoire : patinoire de Malley par exemple ...)

Peter, comme à son habitude, entre presque discrètement sur scène afin d'annoncer la (très courte) première partie : deux chansons interprétées par la belle voix d'Ane Brun, qui sera aussi choriste, avec sa fille Mélanie, pour la suite du programme.

2010 03 20-Peter Gabriel-Radio France-Warm-Up-New Blood-Tou
Arrive ensuite Peter, nous confiant sa nervosité, mais on le serait à moins, car je pense que l'exercice de chanter accompagné d'un orchestre n'est pas forcément gagné, même pour un professionnel comme lui, le risque est grand et il doit se sentir beaucoup plus "à nu" qu'accompagné par ses habituels compères …

Il va nous délivrer l'intégralité de son dernier album, avec des moments très forts comme : "The Boy In The Bubble", "The Power Of The Heart", "My Body Is A Cage". Sa voix est transcendée par l'orchestre, même si parfois, lorsque l'orchestre donne sa pleine puissance, on ne l'entend pas toujours distinctement. Mais comme il y a plus de moments calmes, on peut s'apercevoir que sa voix est toujours aussi personnelle, puissante et belle : frissons garantis !

Après la première partie, je pensais avoir déjà vécu un beau moment et que tout était terminé, mais Peter nous annonce alors qu'après une petite pause, ils reviendraient nous interpréter des "choses un peu plus anciens" ... Stupeur et tremblements (comme dirait Amélie), je n'en reviens pas !

2010 03 20-Peter Gabriel-Radio France-Warm-Up-New -copie-1
Après la pause, qui m'a permis d'apercevoir Geoffrey Oryema et Manu Katché, Peter va nous passer en revue quelques perles de son ancien répertoire et la surprise est de taille : souvent difficile à reconnaître de prime abord, certaines chansons sont étonnamment adaptée à l'orchestre alors qu'elle sont souvent basées sur des rythmes ("Digging In The Dirt", " Rhythm Of The Heat", il fallait oser !) d'autres trouvent un écrin presque naturel : magnifiques " Wallflower" à pleurer, " Don't Give Up" (très bien assuré par Ane Brun), " San Jacinto" ou le splendide " Signal To Noise" (un des sommets pour moi, mais bon j'adore ce morceau de toute façon ... ;-).

A noter l'énergie communicative du  jeune chef d'orchestre qui paraît emporté par la musique et qui dirige avec enthousiasme, jusqu'à en perdre son casque lors du final de "Rythm" !
A mesure que le concert avance, Peter est plus "rassuré", souris, puis rigole carrément et montre sa satisfaction face à l'engouement du public qui fait plusieurs "standing ovations". Il n'a pas pu s'empêcher de nous faire le coup du miroir pour " Digging", on le sent plus à l'aise avec ses propres chansons et il se permet de bouger un peu plus malgré l'étroitesse du lieu (enfin ce qu'il en reste).
John Metcalfe finit quand même, sur l'insistance de Peter, par venir sur scène sous les applaudissements et remplace au pied levé le directeur pour un titre.

Au final, après 2h45 de concert (!!), un public conquit et un Peter tout sourire remerciant tout le monde et, je pense, soulagé pour la suite de la tournée au vu de l'accueil phénoménal de l'audience !
Et une personne que je trouve toujours aussi humble et humaine, merci encore une fois Peter pour nous faire partager ton univers magique !

Yvo© 2014 -  Hébergé par Overblog