Paloma Faith aux Docks de Lausanne

Dimanche 15 février 2015

Pour ce concert, une première partie plutôt intéressante : Jake Isaac, un grand black seul avec sa guitare (et le piano pour une chanson). Une musique calme mais portée par cette voix belle & grave, et aussi par sa présence car il a réussi à chauffer la salle en faisant chanter le public … et fut ovationné chaleureusement.


Après une courte pause pour la mise en place de la scène, arrivent les membres du band de Paloma : Janelle Martin, une magnifique choriste, drôle et énergique, Andrea Goldsworthy, avec un physique de nageuse, à la basse, Peter Daley aux claviers, Gareth Brown, dreadlocks au vent, à la batterie, Sam Lewis à la guitare et un claviers/guitare dont je n’ai malheureusement pas le nom. Le public est déjà chaud bouillant, et applaudit à tout rompre quand arrive Paloma Faith.
Notre Betty Boop anglaise arrive habillée d’une (très) courte robe pour commencer son show, les musiciens sont efficaces, mais le son manquant de finesse écrase un peu le tout. Tout ceci est rattrapé par l’énergie du band et la drôlerie de Paloma, qui discute régulièrement, et en français aussi, ayant préparé tout ceci sur une feuille, mais comme elle a de la peine à lire, elle finit par improviser et alors déconne pas mal entre le français, l’italien et l’anglais.

2015_02_15-Paloma-Faith---Docks-Lausanne075.jpg
Les chansons se succèdent avec puissance, Janelle, la très expressive choriste, fait des grimaces, les deux chanteuses ont une bonne complicité, autant dans leurs voix que dans le jeu de scène, elles se marrent et font les folles. La puissance de la voix de Paloma est impressionnante, elle chante avec une force inversement proportionnelle à sa stature !
Au final peu d'émotions purement musicales, mais un pur plaisir scénique et une très grande énergie positive dus à la voix de Paloma, à son attitude un peu fofolle & à ses compositions très pêchues et bien enlevées.

Yvo© 2014 -  Hébergé par Overblog