Francomanias de Bulle - Jeudi 13 mai 2010

Tout d’abord Joseph d’Anvers, que j’avais beaucoup aimé sur disque récemment : un concert sympathique, mais qui n’apporte pas grand-chose côté scénique même avec de bonnes chansons. Sympa donc mais pas inoubliable.

 

Puis arrive Thierry Romanens, que je ne connais que par la radio, et là une véritable découverte : on voit qu’il connaît la scène et il en profite. Il est drôle, touchant, énergique et son concert est vraiment excellent.

De plus les chansons de son dernier opus sont vraiment bien, les paroles sont tour à tour comiques (Je m’appelle Romanens, Le pingouin) ou touchantes (Je le garderai pour moi, Nos vies), qu’elles parlent des choses de la vie ou de grands délires elles font mouche.

Ses musiciens (contrebasse, batterie) sont très bons aussi, surtout la contrebasse qui souligne avec rondeur ses textes et sa musique et Romanens s’éclate sur sa mandoline (avec même un "solo" effectué avec le manche du micro …) Il est chez lui, mais sans en profiter outre mesure, il donne un concert magnifique au public de l’hôtel de ville.

2010_05_13-Francomanias15-Thierry-Romanens08.jpg

Au tour de Thomas Fersen : la foule se fait encore plus dense pour un concert tout aussi jouissif  que le précédent, et dans lequel il nous présente plein de nouveautés pour un album à venir.

Entouré de ses musiciens (un excellent guitariste, une batterie & un accordéon), et lui aussi à la mandoline, Fersen joue souvent avec un public qui en redemande, et qui connaît les paroles par cœur (en tout cas pour les anciennes chansons : La  chauve-souris, Saint Jean du Doigt, Le chat botté, etc …)

Il nous livre même un texte a cappella qu'il a écrit le jour même sur la route et nous démontre, si besoin est, sa facilité pour pondre de petites histoires qui n'ont l'air de rien, mais qui sont toujours finement ciselée, avec de belles images ou des tirades cocasses et pleines de poésie.

Chapeau l'artiste !

2010_05_13-Francomanias20-Thomas-Fersen05.jpg

Une belle soirée qui fait juste envie de participer plus amplement à la prochaine édition d'un festival qui a su rester à dimension humaine et chaleureuse. Le rendez-vous est pris !!!

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Yvo© 2014 -  Hébergé par Overblog