FMM Sines Portugal !

du 20 au 25 juillet 2014

Ce festival est un véritable plaisir, on retrouve des ambiances décontractées et une foule très cool, et pas trop de monde (dommage pour les organisateurs tant mieux pour nous), avec sa « cour des miracles », une concentration de babas qui vendent bibelots & habits autour du château, et les stands un peu plus officiels de nourritures au bord de la plage …

aaaa.jpg
Le 20 juillet, notre 1er jour au festival était à Porto Covo, sur la petite place, où le groupe polonais
Karolina Cicha & Bart Palyga fut très applaudi, et pour cause : une musicienne (accordéon, claviers, percussions) chantant en non moins de 9 langues (!) et son compagnon multi-instrumentiste lui aussi (flûte, contrebasse, tambour, guitare polonaise, chant diphonique, …) nous ont enchantés avec un concert  très varié et une bonne humeur communicative.

 

Ibrahim Maalouf

aaa.jpg

Le 23 juillet, notre 2ème jour, ce fut le très attendu franco-libanais Ibrahim Maalouf qui était au château de Sines.
MAGNIFIQUE concert  d’Ibrahim & ses musiciens, à l’image de son superbe dernier album, son concert était plein d’énergie et de générosité.
Nous jouant la quasi-totalité de son dernier album, Ibrahim Maalouf laisse un bonne part de liberté à ses musiciens et on le comprend : Laurent David à la basse, Frank Woerste aux claviers, Youenn Le Cam, Martin Saccardy & Yann Martin aux trompettes, et surtout deux incroyables musiciens Xavier Rogé à la batterie (monumental !) et François Delporte à la guitare qui nous en mettent plein la vue …
Ibrahim Maalouf aime parler, nous dit qu’il va se retenir pour laisser place à la musique, mais se permet tout de même de nous raconter quelques anecdotes, comme la raison de son habillement (valise perdue à l'aéroport), ou celle de « Beirut », une superbe balade qui finit en apothéose lorsque que le guitariste nous fait un solo digne de Jimmy Page (pour la petite histoire, Ibrahim se promenait dans Beirut  dévasté pour la 1ère fois avec dans son walkman Led Zeppelin …).
Le plus surprenant pour un concert uniquement instrumental, c'est qu'il va réussir non seulement à faire taper dans les mains le public, mais à la faire chanter et même siffler ! Et pour le final, il va laisser la place à un de ses trompettistes qui va se déchaîner avec son biniou (?) : fabuleux !


Yvo© 2014 -  Hébergé par Overblog