Charlie Winston à Lausanne

Mardi 6 mars aux Docks

Un concert évidemment complet, car lors de son dernier passage je n'avais même pas eu le temps de prendre des billets, cette fois-ci ça y est !

La première partie est emmenée par un hurluberlu anglo-veveysan – dont je n'ai pas compris le nom - qui délire à fond et nous sert une série de chansons et reprises à la sauce reggae. Plutôt sympa et rigolo, en tout cas pour chauffer la salle c'est réussi !

Il nous a même fait découvrir un autre artiste biennois Micha Sportelli assez sympa aussi.

 

Après une (trop) longue pause, Charlie Winston et ses musicos arrivent sur scène, et dès les premières notes on constate que le son est vraiment trop fort, avec  la basse et la grosse caisse qui tapent violemment dans le sternum, et du coup, lors des passages aigus, la saturation n'est pas loin de nous faire friser les cils acoustiques … dommage car le désagrément va hélas durer tout le concert !
Difficile d'apprécier les musiciens dans ces conditions, notamment son acolyte qui joue de l'harmonica, flûte traversière et j'en passe …

Au-delà des constatations acoustiques, le concert débute assez fort avec quelques titres de son dernier album, titres intéressants en soi, mais qui peinent à faire décoller la sauce. Avec même quelques personnes qui s'en vont après 4-5 chansons …

J'ai eu de la peine à "entrer" dans le concert, mais je dirai quand même que la 2ème partie était plus prenante et avec l'aide des tubesques "Hello alone" ou "Like a hobo", l'ambiance était plutôt survoltée, l'énergie des musiciens et surtout du chanteur est bien présente. En tout cas Charlie a une sacrée voix qui arrive malgré tout à se faire entendre dans le brouhaha sonore …

Je suis donc resté un peu en retrait, sur ma faim, aussi à cause du son (on l'avait compris), mais y'avait aussi une petite déception par rapport à l'ensemble du concert dont j'avais tant entendu les prouesses.

2012 03 06-Charlie Winston-D! Lausanne15-copie-1

Yvo© 2014 -  Hébergé par Overblog