CARIBANA : Miles Kane & Queens of the Stone Age

Jeudi 5 juin

Sympa de retrouver ce vieux terrain près du lac, où le Paléo fit ses débuts, et de retrouver aussi un festival à dimensions humaines, mais bien serrés car la soirée affichait complet.
Après nous être rassasiés libanais au son du groupe de George Barnett, nous nous dirigeons vers la grande scène pour attendre Miles Kane.

Comme promis, Miles Kane nous a donné "l'esprit rock", avec son énergie contagieuse et son brit-rock bien ficelé, il nous a offert une superbe prestation dans la douceur de cette fin de journée. Habillé façon 60's avec son pantalon à rayures, il ne s'est pas économisé et on a pu ainsi apprécier sa voix haut perchée mais puissante, et son jeu de guitare efficace, ainsi que son dynamisme sur scène, qu’il occupe tout du long avec fougue.

2014_06_05-Caribana-Miles-Kane-Queens-of-the-Stone-Age022.jpg

Après quelques ennuis techniques, arrivent enfin Queens of the Stone Age attendus par une foule très compacte … autant dire que le public était là pour eux.
Tout d'abord le son, quasi parfait pour un concert de festival en plein air : très puissant mais bien calibré, permettan
 t d'apprécier chaque instrument (au contraire du précédent qui une fois de plus, ont eu la 1ère moitié de leur show bouffé par la grosse caisse et la basse), même si certains trouvaient pas assez fort.

Cela n'a empêché Josh Homme & ses acolytes de nous offrir un concert très puissant dont la montée en sauce ne s'est pas fait attendre. Emmenés par la frappe puissante de Jon Theodore, Troy Van Leeuwen (guitares), Michael Shuman (basse) & Dean Fertita (claviers) nous ont livrés une déferlante mémorable à une cadence folle, principalement basée sur leur dernier excellent album "...Like Clockwork ".
Souvent hargneux mais parfois délicat (oui oui…), le chant de Josh domine le tout entre rock grunge (Monsters In The Parasol, Little Sister) et balade magnifique (... Like Clockwork), étonnant comme sa voix déjà haut perchée peut passer à une voix de tête quasi "disco". Certains déçus trouvent QOTSA moins indies, c'est bien possible, mais ils n'ont pas perdu de leur verve et les riffs efficaces mais sanglants des guitares sont là pour le prouver.

Josh rend hommage au très bon concert de Miles Kane, et nous propose de danser sur If I Had a Tail, le public n'hésite pas, certains sautent sur place depuis le début, chantent les paroles, reprennent les refrains en chœur (Make it Wit Chu) … pas de doutes ils sont devenus un grand groupe avec lequel il faut compter.
Il souhaite à tout le monde de s'éclater et demande à la sécurité de "rester où elle est, de laisser les gens faire ce qu'ils veulent, boire, fumer, prendre des drogues … du moment qu'on ne fait de mal à personne, faites n'importe quoi et on passera un bon moment ! "

2014_06_05-Caribana-Miles-Kane-Queens-of-the-Stone-Age102.jpg

A Song for the Dead enfin, un des tous premiers tubes des QOTSA, conclu l'affaire en beauté. Rythme lourd, riff aussi simple que puissant, cet ultime barouf remet une fois encore la matière brut, violente, bruitiste, au centre du débat. Un premier break laisse champ libre au batteur pour asséner un solo furieux, mais le groupe reprend aussitôt la cadence, pour un final toutes guitares dehors, salue sobrement et s'en va … il est déjà passé 1h00 du mat' !

Yvo© 2014 -  Hébergé par Overblog