Arno Docks ... (avec un peu de retard ... 26 mai)

Deux ans après l’avoir vu sur la scène du D !, voici Arno de retour avec son nouvel album sous le bras (productif et régulier l’artiste ! …).

 

Comme première partie, nous avons eu droit à Monney B des Hell’s Kitchen  et sa guitare dobro, excellent bluesman qui joue un blues bien crasseux et qui a une bonne énergie, applaudit avec raison par le public bien chauffé.

2010_05_26-Arno-Docks-Lausanne04.jpg

Arrivent Arno et son groupe avec toujours autant d’énergie et de présence sur scène. Toujours titubant, mais bien présent avec sa voix profonde et rauque, il ne laisse personne indifférent, il explose ses cymbales à la deuxième chanson déjà et reçoit même, tout surpris, 1 ou 2 groupies emballées sur scène (des belges ? …)

Il plaisante parfois, raconte une petite anecdote et discute avec le public, mais sinon il paraît barré dans sa musique et se laisser aller dans d'autres sphères …

 

Le groupe est très "compact", et cette fois-ci il y a même une charmante choriste quoi accompagne Arno sur plusieurs morceaux. Il jouera une majorité de chansons du dernier album, mais la reprise d’anciens "tubes" (Putain putain c'est vachement bien, Je veux nager, …) provoque la foule, qui chante et danse avec plaisir ou écoute avec religion les balades plus intimistes (les yeux de ma mère).

Vers la fin, il nous chante un "Get up stand up" très calme, accompagné juste par son pianiste, une façon cool de nous rappeler de ne pas s’endormir sur nos lauriers, mais ça ne va pas être le cas, car la fin du concert se termine sur un déluge de décibels

 

A passé 60 balais on peut dire qu'il assure toujours avec autant de ferveur et d'humour sans économiser sa sueur et sa voix.

Yvo© 2014 -  Hébergé par Overblog