Olivia Ruiz à Beausobre

Après avoir raté son rendez-vous morgien la dernière fois, voici enfin Olivia de retour à Beausobre.

Après une première partie le duo Cyrz, avec des textes sympas, mais malgré tout avec des sons un peu trop envahissants par rapport aux instruments acoustiques et à la voix, l'arrivée d'Olivia Ruiz et son groupe se fait un tonnerre musical … décoiffant : très rock la miss !!

Après deux chansons, on se sentait un peu frustrés de voir cette bande d'excités sur scène vissés sur  nos sièges … heureusement, elle l'a très vite sentit et a invité la salle à "modifier quelque peu la configuration de la salle" en invitant le public intéressé à la rejoindre devant la scène … ce que nous n'avons pas hésité une seconde à faire : enfin on se sentait participer à un concert !

(Même si Olivia s'inquiète un peu de la proximité des gens, rapport à sa robe flamenco virevoltante et remontant haut sur ses jambes … ;-)

La scène est très belle, un peu kitsch (revendiqué j'imagine), avec de petites lumières accrochées dans des cages à oiseaux, des fleurs par-ci par-là, et surtout un énorme miroir qui nous fait voir parfois la belle de dos, ou qui se met à tournoyer pour instaurer une atmosphère plus électrique selon la chanson interprétée et l'éclairage … l'idée est sympa et originale mais surtout, elle permet d'installer une ambiance particulière.

(c) Photo : Eric Ségelle, Froggy's delight

Mutine, avec ce charme indéniable et cette énergie ibérique, la belle nous aura fait vivre un concert plein d'énergie avec des morceaux très rock, quelques-uns plus calmes, mais avec souvent des cassures, des moments de pure folie … parfois  comparée à Catherine Ringier (Rita Mitsouko), y'a du vrai quand on la voit en concert : la même puissance, la même folie, avec ce petit côté espagnolisant dans ses gestes et ses danses très flamencos

Au bout de 4-5 chansons, elle se permet même de changer ses chaussures (à talons) contre des bottes montantes, moins seyantes certes, mais plus aisées pour sauter d'un coin à l'autre de la scène.

Ses musiciens – nombreux : deux guitares, une basse, deux cuivres, une claviériste-accordéoniste, un batteur – assurent très bien, et complètent la très bonne ambiance tant musicalement que dans le dynamisme du concert.

Le contact avec le public s'installe gentiment, et peu à peu, toujours espiègle, elle se raconte un peu, plaisante avec ses musiciens, invite à chanter … bref elle mène sa barque avec tout le plaisir que lui procure la scène et elle le dit: "vous ne pouvez pas savoir le plaisir d'être là et de vivre ça ! "

On la comprend !

Et nous aussi on en a eu, du plaisir !

Marcozeblog 05/11/2009 21:00


Ah oui, j'oubliais. J'adore Cyrz. Je te conseille son premier album "Un morceau de mon avenir" qui est un bijou. J'ai pas encore acheté le second qui me plaisait moins à la première écoute (son
plus électronique) mais ça va pas tarder.


Marcozeblog 05/11/2009 20:57


Merci pour ce billet intructif. Je vais voir la belle dans 15 jours à Paris. J'ai hâte de découvrir son nouveau spectacle. Maintenant j'ai une idée de ce que cela va donner. Je viens de créer une
communauté sur la scène française : http://www.over-blog.com/com-1126158289/Scene_francaise.html On sait jamais ça
peut peut ete t'intéresser. Bise. Marco.


Yvo© 2014 -  Hébergé par Overblog