Hunger ! Emotions !

Hunger ! : C'est comme ça que c'est présenté sur le billet … et effectivement c'est une faim d'émotions, de plaisir et de partage qui nous attend.

En début de soirée, avant d'aller à Cully, je me disais : à quoi bon la revoir une 2ème fois, je vais peut-être être déçu, ça sera comme à Session Paradiso, etc… quelle erreur !

En première partie Vera Kappeler (qui je l'avoue m'a un peu inquiété avec son premier morceau très free) a constitué une très bonne introduction jazzy à la soirée, avec l'excellent Simon Gerber à la contrebasse & dobro et Lionel Friedli à la batterie.

Pas évident lorsqu'on sait que 95% du public est là pour la suivante ! … ;-)


Et elle arrive …

Que d'émotions durant tout le concert, Sophie Hunger arrive presque en courant et commence le concert avec une chanson tranquille, seule au piano, quelques notes de trombone, puis le reste des musiciens s'y mettent … et c'est réellement un feu de bonheur et de frissons tout au long de ce concert mémorable.

Tout menue et timide dans sa robe noire, on s'aperçoit néanmoins qu'elle dégage une personnalité forte, aussi puissante que sa voix, qui m'a fait penser tour à tour à Dylan, Janis Joplin ou Jeff Buckley (déjà dit lors du précédent article sur elle).

Comment ne pas répéter ce qui a déjà été dit, mais sa réputation n'est de loin pas usurpée, tout au long du concert elle reste tendue, attentive, mais aussi espiègle, elle fait rire le public du chapiteau avec des remarques enfantines et drôles. Le petit d'accent d'outre-Sarine aide un peu il est vrai …

On oublie le phénomène et on apprécie la grande artiste !


Le groupe est excellent, tous les musiciens discrets et efficaces, très acclamés par la foule (en particulier Michael Flury), accompagnent Sophie pour les désormais classiques de son dernier album, mais aussi de nouveaux morceaux d'un album prometteur et quelques reprises, notamment une sublime version "Le vent l'emportera" de Noir Désir.

Frissons encore …


C'est après 3 ou 4 rappels, ponctués d'une prestation d'Erik Truffaz qui passait par là, et d'un moment sympa où la belle et ses musiciens s'asseyent sur le bord de la scène pour jouer en acoustique dans un silence (presque) religieux ... qu'elle clôt son concert dans un tonnerre d'applaudissements et une standing ovation plus que méritée.

Pfffou … un TRES grand moment : merci et bravo encore !!


Yvo© 2014 -  Hébergé par Overblog