FestiNeuch' 11 juin 2014

FestiNeuch' 11 juin 2014

Jeudi 11 juin, une belle journée pour un festival, chaleur et soleil, c'était très agréable.

En arrivant, nous allons voir Duck Duck Grey Duck, avec le chanteur-guitariste Robin Girod - ex-Mama Rosin - qui mène une barque assez folle, dans un mélange de soul-surf-garage psychédélique. Plutôt intéressant, mais malheureusement nous n'en verrons que la fin, à cause des bouchons le long du lac …

Nous retournons donc vers la grande tente où quelques minutes plus tard Hubert-Félix Thiéfaine et ses musiciens déboulent sur scène. Fidèle à lui-même, tout comme son public, Hubert-Félix va nous dérouler pendant plus d' 1h30 un panel de chansons remontant jusqu'aux origines (Alligators 427 date tout de même de 1979 …). Certaines anciennes chansons sont réorchestrées et c'est toujours un plaisir de réentendre Errer humanum est, Femme de Loth, Bipède à station verticale ou Lorelei, mais c'est surtout bon d'entendre en concert les nouvelles de ses deux derniers excellents opus ("Suppléments de mensonge " et " Stratégie de l'inespoir ") : En remontant le fleuve, Karaganda ou Angélus.
Le jurassien a gardé ce grain de folie et cette poésie toute particulière dans son orfèvrerie langagière mais en concert les guitares mettent le tout dans le rouge-rock !

Toujours entouré d'excellents musiciens dont le fameux Alice Botté à la guitare (Couture, Bashung, Higelin, etc…), Christopher Borgue aux claviers, Marc Terrier à la basse, ?? à la batterie et … son fils Lucas Thiéfaine à la guitare (qui a aussi produit son dernier album, rien que ça !) … dommage que le son toujours aussi mauvais de la grande tente, ne permette pas d'apprécier correctement le tout !

Nous somme ensuite retournés vers le petit chapiteau pour écouter un peu de Feu!Chatterton, mais là aussi le son était un désastre …

Après avoir vainement essayé Placebo sous la grande tente, en désespoir de cause, les oreilles en compote, on abandonne finalement le terrain …

Très dommage qu'un festival aussi sympa n'ait pas encore trouvé le moyen de nous fournir un son digne de ce nom, c'est une catastrophe frôlant le foutage de gueule …

Yvo© 2014 -  Hébergé par Overblog